Taille
Imprimer

Renseignements utiles

Espèces de baleines

L'estuaire du Saint-Laurent : le meilleur site d'observation des baleines au monde

 

Pourquoi ? Parce qu'il regorge de nourriture pour les mammifères marins, le krill.

 

Ceci est dû à la rencontre de 3 courants sous-marins au niveau de Tadoussac :

  •     Le courant du fleuve qui provient des Grands Lacs
  •     Le courant qui provient du Saguenay
  •     Le courant du Labrador, courant de fond très froid qui arrive de l'Atlantique Nord.

Le courant du Labrador frappe des hauts-fonds à l'embouchure du Saguenay et remonte en surface où il se mêlera aux deux autres courants. Cette remontée d'eau profonde, aussi appelée "upwelling", remet en suspension toutes les particules organiques qui fertilisent les eaux. Ceci permet le développement du plancton puis de toutes sortes d'espèces de petits crustacés et de poissons de plus en plus gros.

 

Parmi le plancton animal, on a du krill qui est un mot norvégien qui signifie nourriture à baleine. C'est un genre de petit crustacé qui ressemble à une crevette d'environ 3 cm. Les baleines se nourrissent également de poissons comme du le capelan, l'éperlan, le saumon et la morue.

 

À titre d'information, le petit rorqual mange environ 100 kg de poissons par jour, le rorqual commun entre 2-3 tonnes de krill et de poissons par jour et le rorqual bleu entre 4-5 tonnes de krill par jour.

 

Pour plus de renseignements sur le Saint-Laurent et sa faune, Croisières AML vous propose de visiter les sites internet suivants :

 

Baleines à fanons

Les baleines à fanons : les mysticètes

 

Les fanons sont des genres de lames cornées, semblables à nos ongles, insérées à la mâchoire supérieure et qui vont filtrer l'eau. On en compte entre 200 et 400 de chaque côté de la bouche. Il y a deux groupes parmi les mysticètes: les écrèmeuses et les engouffreuses. Les baleines du St-Laurent sont des engouffreuses.

 

Comment se nourrissent les engouffreuses ?
Le genre de nourriture que ces baleines mangent se retrouve généralement en banc. La baleine va alors repérer son banc de nourriture, elle va ouvrir grande sa bouche et les plis qu'on peut voir sous sa gorge vont s'étirer. Ils permettent à la baleine de prendre une très grosse gorgée d'eau. D'ailleurs, ces plis lui ont valu le nom de Rorqual qui provient du norvégien Rhorwhal qui signifie baleine plissée ou baleine à sillons. Dans cette gorgée d'eau, il y a toutes les particules de nourriture : la baleine va refermer sa bouche, remonter sa langue vers le palais et contracter ses sillons ventraux. L'eau va alors être expulsée à l'extérieur de la bouche en passant entre les fanons. toute la nourriture reste emprisonnée dans les fanons et tout ce qui lui reste à faire est de lécher ses fanons et avaler sa nourriture.

Petit rorqual

Anecdote

  •     Longueur équivalente à 2 camionnettes
  •     6 à 8 mètres = 20 à 26 pieds
  •     Poids : 6 à 8 tonnes = 13 000 à 17 000 lbs

 

C'est la plus spectaculaire des baleines que l'on peut observer dans le Saint-Laurent à cause du "breaching"

 

Autre nom
"Minke" qui vient du nom d'un baleinier norvégien qui avait confondu un petit rorqual avec une baleine bleue, ce qui a bien fait rire les autres baleiniers qui ont pris l'habitude d'appeler le petit rorqual, "la baleine de Minke", et le nom est resté !

 

Pendant l'observation

  • Hauteur du souffle : 1 à 2 mètres - peu visible de loin
  • Respiration en surface : 5 à 8 fois en moyenne. Comme c'est un animal très imprévisible, il peut n'en prendre que 2 et ensuite sortir hors de l'eau pour faire ce que l'on appelle du "breaching".
  • Durée moyenne de plongée : 2 à 3 minutes (maximum de 20 minutes)
  • Longévité : 50 ans

Comment le reconnaître ?

  • Nageoire dorsale proportionnellement plus grande que chez les autres espèces
  • Nageoire dorsale en forme de crochet recourbé vers l'arrière
  • À tendance à sortir son museau hors de l'eau lorsqu'elle respire
  • Présence de taches blanches, appelées épaulettes, sur les nageoires pectorales
Rorqual commun

Anecdote

  • Longueur équivalente au plus gros des dinosaures (brachiosaurus)
  • 21 à 25 mètres = 70 à 80 pieds
  • Poids : 40 à 50 tonnes = 88 000 à 110 000 lbs

 

 

C'est la deuxième plus grande baleine au monde. On l'appelle aussi lévrier des mers parce que c'est la plus rapide des baleines à fanons.

 

Pendant l'observation

  • Hauteur du souffle : 4 à 6 mètres - forme de cône inversé
  • Respiration en surface avant de plonger: 3 à 7 fois en moyenne.
  • Durée moyenne de plongée : 5 à 15 minutes
  • Longévité : 60 ans

 

Comment le reconnaître ?

  • Souffle extrêmement puissant  qui peut être entendu à 1 km par temps calme
  • Nageoire dorsale triangulaire plus petite proportionnellement à sa taille
  • Couleur blanche du côté droit de sa bouche
  • Présence de taches claires, appelées chevrons, derrière la tête
Baleine à bosse

Anecdote

  •     Longueur équivalente à celle d'un camion remorque
  •     11 à 13 mètres = 30 à 40 pieds
  •     Poids : 25 à 30 tonnes = 55 000 à 66 000 lbs

 

C'est la baleine des cartes postales...
Autre nom : "mégaptère"  qui veut dire "grande aile" et qui fait référence à ses grandes nageoires pectorales.

 

Pendant l'observation

  • Hauteur du souffle : 3 mètres - forme de ballon (large et diffus)
  • Longévité : 30 ans

 

Comment la reconnaître ?

  • Nageore dorsale située sur une bosse
  • Montre régulièrement sa queue lorsqu'elle plonge
Baleine bleue

Anecdote

  • Longueur équivalente à un DC-9
  • 25 à 30 mètres = 80 à 100 pieds
  •  Poids : 80 à 130 tonnes = 176 000 à 286 000 lbs
C'est le plus gros animal ayant vécu sur terre qui paradoxalement se nourrit de très petits organismes

 

Pendant l'observation

  • Hauteur du souffle : 6 à 12 mètres - en colonne
  • Respiration en surface avant de plonger: 8 à 15 fois en moyenne.
  • Durée maximale de plongée : 50 minutes
  •  Longévité : 60 ans

Comment la reconnaître ?

  • Au moment de plonger, le dos défile longtemps avant de disparaître
  • Nageoire dorsale parait petite
  • Gros bourrelet musculaire situé autour de ses évents ou narines
  • De couleur bleu-gris parsemé de taches plus claires

Baleines à dents

Les baleines à dents : les odontocètes

Les baleines à dents vont capturer leurs proies une à une. Elles les repèrent avec leur sonar, les poursuivent et les attrapent avec leurs dents ou par un mouvement de succion en ouvrant brutalement leur bouche. On dit même que ces animaux peuvent assommer leur proie en leur envoyant une série d'ultra-sons extrêmement puissants.

 

Les baleines à dents mangent des poissons, des mollusques et des calmars. Elles ne mastiquent pas leur nourriture. Si la proie est trop grosse, elles vont tout simplement la déchirer en lambeau.

 

Béluga

Anecdote

  • Longueur équivalente à 2 vaches
  • 3 à 4.5 mètres = 10 à 15 pieds
  • Poids : 1 tonne = 2 200 lbs
Le nom "béluga" provient du russe qui signifie "blanc"

 

Pendant l'observation

  • Respiration en surface avant de plonger: 1 à plusieurs respirations par minute.
  • Durée maximale de plongée : 10 à 15 minutes
  • Longévité : 60 ans

Comment le reconnaître ?

  • Son front appelé le "melon"
  • Pas de nageoire dorsale mais une crête qui va lui permettre de briser la glace arctique, si elle n'est pas trop épaisse, sans se blesser
  • Changement de coloration en vieillissant :

    • à la naissance,  le nouveau-né est brun-café,
    • vers l'âge d'un an, il devient bleu-gris
    • à l'âge adulte, il devient totalement blanc (chez la femelle, ça se produit vers les 5 ans et chez le mâle vers les 8 ans).
  • Espèce grégaire qui vit en groupe
Marsouin commun

Anecdote

  •  Longueur équivalente à taille d'un humain
  •  1,80 mètres = 6 pieds
  •  Poids : 50 kg = 110 lbs
C'est le plus difficile à observer car de couleur foncée.

 

Pendant l'observation

Longévité : 60 ans

Autres espèces

 

Phoque gris
 

  • 2 à 2,25 m, 0,2 à 0,4 tonne
  • Porte aussi le nom de loup-marin
  • Se déplace en troupeau et se retrouve près des côtes rocheuses
  • Diète : poissons, mollusques et crustacés

 

© Crédits photos: UAQM, Wikipedia, GREMM, Renaud Pintiaux