Il vous reste jusqu'au 30 octobre pour aller à la rencontre des baleines! Achetez vos billets dès maintenant!

Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent

Baleine à bosse en train de sauter

Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent est un des meilleurs endroits au monde pour observer les baleines, le lieu leur permettant de pratiquer des activités essentielles à leur survie. Créé en 1998, le parc marin est géré conjointement par les gouvernements du Canada et du Québec avec la participation du milieu régional.

Son mandat est simple; il doit rehausser, au profit des générations actuelles et futures, le niveau de protection des écosystèmes d’une partie représentative du fjord du Saguenay et de l’estuaire du Saint-Laurent aux fins de conservation, tout en favorisant son utilisation à des fins éducatives, récréatives et scientifiques.

Mise en contexte

Auparavant, les couloirs de navigation naturels du fleuve Saint-Laurent étaient principalement utilisés pour le transport, la chasse et la pêche. Aujourd’hui, ce cours d’eau est utilisé à des fins comme le transport commercial de marchandise, les services de traversiers, la navigation de plaisance, la recherche scientifique, la chasse et la pêche, les excursions et les croisières en mer.

Au début des années 1850, les premières croisières touristiques, offertes par les bateaux blancs, arrivent à Tadoussac. Ces croisières transportaient des voyageurs bien nantis en provenance de partout en Amérique du Nord. Elles ont cessé leurs activités en 1966.

Vers le début des années 1980, de nouvelles entreprises touristiques axées sur l’observation des mammifères marins se développèrent. La région fut le deuxième endroit en Amérique du Nord où ce type d’entreprises s’est implanté. Parallèlement, l’intérêt des biologistes pour les mammifères marins se développait. En 1998, à la demande d’un nombre important d’intervenants, le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent était créé et reconnaissait ainsi officiellement la richesse écologique d’une partie de l’estuaire du Saint-Laurent et du fjord du Saguenay.

Déjà, avant la création du parc, des infrastructures d’accueil touristique, des activités d’interprétation et d’éducation et des programmes de protection et de recherche existaient. Le parc marin a contribué à préserver ces acquis et à les bonifier. Divers outils de communication et de promotion ont été développés pour mettre en valeur cette aire marine protégée, et la recherche scientifique y a été encouragée pour mieux comprendre les écosystèmes marins et la situation des espèces en péril. Enfin, des actions ont été entreprises pour encadrer la gestion des activités en mer.

Un comité de concertation sur les activités d’observation en mer au parc marin, dont les membres proviennent des domaines environnemental, gouvernemental, touristique, de l’entreprise privée, de la plaisance, etc., a été mis en place en 1998. La première action importante traitée par le comité de concertation fut l’élaboration du Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay ‏Saint-Laurent.

L’adoption, en 2002, du Règlement sur les activités en mer dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, comprenant l’instauration d’un système de permis d’excursion en mer, compte parmiles mesures innovatrices mises en place et est toujours l’unique outil au Canada permettant l’émission de permis d’observation des mammifères marins et précisant les distances et les vitesses à respecter en présence de mammifères marins.

Vous avez aimé l’article?

Pour ne pas en manquer un, abonnez-vous à notre infolettre.