Il vous reste jusqu'au 30 octobre pour aller à la rencontre des baleines! Achetez vos billets dès maintenant!

Croisière guidée de Québec et de ses attraits

Vue en dessous des ponts de Québec

Québec est l'une des plus belles villes de la province. Laissez-nous vous décrire le charme de ses attraits. 

Croisière guidée à Québec

Saviez-vous que le mot Québec n’est pas un mot français? Il s’agit plutôt d’un terme Amérindien qui s’écrit Kebec et qui signifie « là où le fleuve rétrécit ». En effet, la portion du fleuve Saint-Laurent entre les villes de Québec et Lévis est l’une des plus étroites dans cette voie maritime. En 1608, Samuel de Champlain a choisi d’y établir son poste de traite de fourrures pour notamment l’étroitesse du fleuve, mais également la qualité de la terre fertile et riche en sédiments, puis pour la topographie environnante qui favorisait une défense adéquate.

La voie maritime du Saint-Laurent

La voie maritime du Saint-Laurent, qui prend sa source dans les Grands-Lacs, est considérée comme l'un des plus vastes étendues d'eau en Amérique du Nord. Elle est longue de 3700 kilomètres d’Ouest en Est et se prolonge vers l’Est sur quelques 700 kilomètres de Québec. Ce n’est pas pour rien que des centaines de bateaux de croisière traversent le fleuve à chaque année! Bien que la ville de Québec et la mer ouverte soient éloignées, les courants y sont très forts dans cette partie étroite du fleuve, atteignant jusqu’à six nœuds. Les marées peuvent grimper en moyenne jusqu’à 4 mètres de hauteur, et jusqu’à 6 mètres au printemps.

La voie maritime du Saint-Laurent est composée de deux grandes zones distinctives avant d’arriver dans la zone du « Golfe ». La première est celle entre Québec et Lévis, qui est d’ailleurs strictement composée d’eau douce sur une distance d’environ 30 kilomètres vers l’Est. Par après, le fleuve devient plus large, plus profond, plus froid et surtout, son eau devient plus salée…c’est l’Estuaire du Saint-Laurent! Dans ces eaux très froides, mais très riches en plancton et en Krill, on peut observer, entre les mois de mai et octobre, une variété de baleines qui viennent strictement se nourrir. Les espèces qui sont habituellement observés sont le marsouin commun, le béluga, le petit rorqual, le rorqual commun, la baleine à bosse et la baleine bleue. Certaines espèces plus rares sont parfois de passage dans l’Estuaire, telles que le cachalot, la baleine noire et l’épaulard. 

Au port de Québec siège le plus gros et plus ancien chantier naval au Canada : la Davie, fondée en 1829. C’est d’ailleurs sur ce chantier que le MV Louis Jolliet a été construit en 1938. De 1939 à 1971, le navire opéra comme traversier entre les villes de Québec et Lévis. La famille Hamel en a fait l’acquisition en 1976 et l’a mis en service en 1977. Après de nombreuses modifications, le MV Louis Jolliet a finalement été adapté aux besoins des passagers et dispose aujourd’hui d’une capacité de 1000 passagers répartie sur quatre ponts. Des croisières guidées et des soupers-croisières sont offertes à bord du AML Louis Jolliet, en plus des soupers-croisières dans le cadre des Grands Feux Loto-Québec et des nombreux événements spéciaux organisés sur mesure pour nos clients de groupe ou corporatifs.

Les principaux attraits

Château Frontenac

Construit par la Canadian Pacific Railway, cet hôtel est aujourd’hui l’édifice le plus emblématique de la ville! Imaginé par l’architecte new-yorkais Bruce Price, le Château Frontenac a fêté son 125e anniversaire en 2018. Avec ses 611 chambres, il s’agit du plus gros hôtel de la ville de Québec.

Chute Montmorency

La chute Montmorency est haute de 83 mètres, surpassant donc les chutes Niagara. En hiver, la bruine gèle contre les parois rocheuses, ce qui forme des murs de glace qui attirent plusieurs amateurs d'escalade. La bruine gèle aussi directement au pied de la chute, où l’eau s’accumule, ce qui produit une butte de glace qui peut atteindre parfois jusqu’à 20 mètres de hauteur. Une plus petite chute, surnommée la chute du voile de la mariée, est reliée à la chute principale. La rivière Montmorency prend quant à elle sa source à environ 80 kilomètres, dans la réserve faunique des Laurentides.

L’Île d’Orléans

L’Île d’Orléans, qui couvre 34 kilomètres de long et 9 kilomètres de large, est divisée en six paroisses. Riche en généalogie, plusieurs familles-souches provenant des régions de Poitou et de la Loire, en France, se sont établies sur l’Île d’Orléans. 

L’île possède depuis longtemps son propre microclimat, qui est d’ailleurs bénéfique pour la pousse de nombreux légumes comme les asperges, pommes de terre, concombres, et arbres fruitiers, tels que les fraisiers. Plusieurs petits kiosques sont aménagés le long de l’unique route de l’île où les marchands locaux y vendent leur récolte et production. Certains de ces produits se retrouveront aussi dans les marchés maraîchers de la région.

Plaines d’Abraham

Les plaines de Québec sont nommées ainsi en hommage au premier Pilote du Saint-Laurent: Abraham Martin. En 1908, pour célébrer le tricentenaire de la fondation de Québec en 1608, la Commission des champs de bataille nationaux et le parc des Champs-de-bataille ont été créés. D’ailleurs, le parc des Champs-de-bataille a une superficie d'environ 235 acres, soit l’équivalent  de six à sept terrains de football!

Elles sont également le site de la grande bataille historique entre les Britanniques et les Français en 1759. L’épique confrontation réunissait le Général Louis-Joseph Marquis de Montcalm et James Wolfe. La bataille fut très courte et finalement gagnée par les Britanniques, ce qui a forcé la capitalisation de Québec cette même année. En 1763, la signature du Traité de Paris cède Québec aux Anglais. Pendant plus de 100 ans, Québec est sous le régime anglais. C’est ce qui explique les nombreuses demeures d’inspiration victorienne dans le Vieux-Québec.

Rivière Saint-Charles

L’embouchure de la Rivière St-Charles a servi, aux premiers explorateurs, comme porte d’entrée principale vers l’intérieur des terres. On y retrouve aujourd’hui quelques industries et installations portuaires, dont la White Birch Paper Factory où l’on fait la transformation chimique du bois pour faire du papier journal et du carton.

Terminal de croisières

La majorité des bateaux de croisière proviennent de New-York et Boston, après avoir fait escale à Halifax ou dans le Fjord du Saguenay - Saint-Laurent. Ils continuent habituellement leur chemin jusqu’à Montréal, à l'exception des plus gros navires.

Terrasse Dufferin

Une première terrasse a été inaugurée en 1838, puis rallongée en 1854 pour être finalement prolongée jusqu’au pied de la citadelle en 1879. Aujourd’hui gérée par Parcs Canada, la terrasse Dufferin surplombe les vestiges archéologiques du fort Saint-Louis construit par Samuel de Champlain en 1620, de même que ceux du château Saint-Louis qui, entre 1648 et 1838, a servi de résidence officielle à 32 des 40 gouverneurs généraux de la période coloniale. La promenade des Gouverneurs relie la terrasse Dufferin aux Plaines d’Abraham, où 310 marches séparent la terrasse du kiosque des Gouverneurs.

Vous avez aimé l’article?

Pour ne pas en manquer un, abonnez-vous à notre infolettre.