Obtenez 40% de rabais sur les soupers-croisières et feux d'artifice à Québec! En savoir plus

Vous acceptez le fait que ce site web utilise des cookies.

Carte portrait du Fleuve Saint-Laurent

Le fleuve Saint-Laurent a façonné le Québec de plusieurs façons. Ayant d’abord servi à titre de voie de passage pour les premiers explorateurs de la Nouvelle-France, le Saint-Laurent est aujourd’hui la plus importante voie navigable et commerciale du Canada. Le fleuve et sa beauté naturelle sont emblématiques du paysage québécois.

Si nous voulons faire un portrait complet du Saint-Laurent, il est important de mentionner qu’il n’est pas qu’un fleuve. C’est avant tout un golfe s'étendant des Îles de la Madeleine jusqu’à Pointe-des-Monts, en Côte-Nord. Il devient par la suite estuaire jusqu’au lac Saint-Pierre où il se transforme par la suite en fleuve. À l’époque, le Saint-Laurent est la seule porte riveraine qui donne sur le cœur du continent. Bien avant l’époque des colonisateurs, les Premières Nations vivaient à proximité et naviguaient sur le fleuve depuis des millénaires. C’est la première population à vivre de ce cours d’eau pour s’alimenter et se déplacer.

Caractérisques du fleuve

Le fleuve prend sa source dans le lac Ontario puis coule en direction du nord-est jusqu’à Montréal et à Québec pour aller se jeter dans le golfe du Saint-Laurent. Même s’il semble faire partie du paysage québécois depuis toujours, le Saint-Laurent est jeune d’un point de vue géologique. Son lit correspond à une brèche profonde dans l’écorce terrestre, découverte il y a près de 10 000 ans lorsque les glaciers se sont retirés de la mer de Champlain et de Goldthwait.

Fleuve ou golfe, les gens peuvent contempler le paysage du Saint-Laurent sur la terre ferme comme sur l’eau. En effet, il existe de nombreux points de vue pour bien l'observer, l’un des meilleurs endroits pour le faire est certainement sur l’eau! Vous retrouver au milieu du Saint-Laurent, dans une embarcation, vous donne l’impression d’être tout petit face à son immensité. En effet, le fleuve forme, avec les Grands Lacs, un réseau hydrographique qui s’étend sur 3058 kilomètres à l’intérieur de l’Amérique du Nord! Opter pour une croisière est donc une bonne façon d’observer ce majestueux cours d’eau.

Observation de la vie marine

Les régions du Québec maritime font partie des meilleurs endroits au monde pour observer les baleines. Le Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent est notamment un endroit incontournable pour faire l’observation de mammifères marins. Cette zone de 1245 kilomètres carrés est un lieu de prédilection en raison de la concentration de nourriture qui s’y trouve. En effet, l’interaction des marées dans le chenal laurentien crée un bassin d’alimentation très intéressant pour les baleines. Ainsi, à bord de la flotte de Croisières AML, il est possible d’apercevoir l’une des 13 espèces de mammifères marins du Saint-Laurent. C’est une opportunité de les observer dans leur milieu naturel tout en respectant leur écosystème. Dans le but de protéger la faune marine et de respecter les baleines, tous les capitaines qui offrent des excursions aux baleines reçoivent une formation offerte par Parcs Canada sur le comportement à adopter afin de minimiser le dérangement des baleines.

D’ailleurs, Croisières AML a participé à la création de l’Alliance Éco-Baleine, un organisme qui s’engage à mettre en place des pratiques responsables lors de l’observation des baleines dans le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. Ses actions axées sur la collaboration ont permis de développer et de mettre en application les meilleures pratiques de l’industrie.

Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent est un lieu avec une riche biodiversité observable à partir des croisières réalisées dans le fjord du Saguenay. Les passagers sont toujours émerveillés lorsqu’ils ont la chance d’apercevoir une queue de baleine qui sort de l’eau ou des phoques qui font une sieste sur des rochers près de la rive. La saison d’observation s’étend généralement de mai à octobre, et parfois même jusqu’en novembre.

Cette vue époustouflante est également observable sur des croisières qui naviguent sur la rivière Saguenay. Cette rivière prend sa source dans le lac Saint-Jean et est divisée en deux cours d’eau, la Petite et la Grande Décharge. Son bassin hydrographique s’étend sur 698 kilomètres de long depuis la source de la rivière Péribonka jusqu’au fleuve, soit environ 80 fois plus grand que le mont Everest! Leur point de rencontre, à la hauteur de la pointe des Américains à Alma, marque le début de la rivière Saguenay, sous la forme d’un réservoir de plusieurs kilomètres de long. À Shipsaw, le cours d’eau traverse deux centrales hydroélectriques. La rivière Saguenay se divise en deux à nouveau et entre Chicoutimi et Jonquière, les deux réservoirs des barrages se rejoignent pour finalement former le Saguenay sous sa forme la plus connue. Le Saguenay est maintenant rendu accessible à la navigation. À la hauteur de Saint-Fulgence, le Fjord du Saguenay débute face à la flèche littorale. On distingue le fjord de la rivière grâce à son eau salée.

Qu’est-ce qui distingue le fjord d’une rivière?

En fait, un fjord est une ancienne vallée glaciaire dont le fond est situé au niveau de la mer. Lorsque la glace se retire de la vallée, l’eau est désormais libre d’avancer à l’intérieur des terres, formant un fjord. Ainsi, le fjord fait partie de la rivière Saguenay.

Les fjords ont des paysages à couper le souffle et se caractérisent par d'immenses murailles de rocs se dressant dans une étendue d’eau à perte de vue. Croisières AML vous permet d’observer cette beauté naturelle lors des croisières sur le Fjord du Saguenay. Vous aurez la chance d’observer, près de Sainte-Rose-du-Nord, ces immenses falaises. Il n’y a pas que les montagnes qui impressionnent par leur immensité. De Saint-Fulgence à Tadoussac, les dimensions du fjord sont époustouflantes. Long de 105 kilomètres et large d’environ 1 à 3,5 kilomètres, le fjord représente une profonde entaille dans les Laurentides. La rivière Saguenay fait également son lit dans le fjord le plus méridional de la planète, le seul navigable de toute l'Amérique du Nord.

Un emblème du fleuve Saint-Laurent

On retrouve plus de 40 phares le long des côtes du fleuve Saint-Laurent. Leur rôle a été pendant longtemps d’assurer la sécurité des navigateurs et aujourd’hui, ils sont devenus des vestiges, gardiens du patrimoine. D’ailleurs, l’un des emblèmes de Tadoussac est le phare qui se trouve entre le Saint-Laurent et le Fjord du Saguenay. Son nom officiel est le Phare du haut-fond Prince, mais vous entendrez les locaux l’appeler « la toupie ». Ce phare fait partie du paysage depuis sa construction en 1905. Située au milieu du fleuve Saint-Laurent, à l’embouchure du fjord, cette tour de 25,3 mètres est témoin d'une riche, depuis son inauguration en 1964.

D’abord, sa construction a été effectuée sur un haut-fond, considéré comme l’un des plus dangereux du fleuve Saint-Laurent. Ce mirador est conçu d’abord pour résister à la pression des glaces. Il faut comprendre qu’à cet endroit, le fleuve a une largeur d’environ 23 kilomètres, laissant beaucoup d’espace de circulation aux glaces. En dessous du phare se trouve une base conique sous une configuration de plate-forme sur laquelle se tient une tour cylindrique, d’où son surnom de « la toupie ». On reconnaît le Phare du haut-fond Prince par ses couleurs marquées par des bandes horizontales rouges et blanches.

La première année de sa conception a marqué l’imaginaire de plusieurs résidents du village de Tadoussac. Lors du premier hiver, une tempête a ravagé le milieu du fleuve, où était situé le phare. Avec une marée montante s'apprêtant à détruire tout sur son passage, le phare est malmené et les portes ont commencé à arracher. Les vagues ont lentement envahi le phare et les trois gardiens ont du se réfugier dans la salle des génératrices tout en lançant rapidement un appel de détresse. Cependant, les navires ont été incapables d’aider les trois hommes en raison de la violente tempête. Alors qu’ils croyaient mourir durant cette nuit, la marée s'est mise à baisser et les vents ont diminué en intensité. Après un moment, les gardiens ont découvert que la tempête avait complètement détruit le village. Ils sont finalement évacués par hélicoptère.

Le phare est demeuré emblématique pour les résidents de Tadoussac. Les capitaines de bateaux vont souvent rendre visite à « la toupie » lors de croisières-excursions. En effet, le phare est l’un des meilleurs endroits pour observer les baleines. Croisières AML offre d'ailleurs des croisières aux baleines dans cette région.

À partir du quai de Tadoussac, plusieurs types d’expédition sont offerts. Les passagers peuvent choisir un trajet selon leur préférence. À bord du AML Grand Fleuve, vous mettrez le pied sur un grand bateau et partirez à l’aventure durant 3 heures. C’est l’occasion d’avoir une vue panoramique exceptionnelle et de découvrir le Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, un lieu prisé pour l’observation des baleines.

Si vous êtes friand d'aventure et avez plutôt envie d’être au cœur de l’environnement des baleines, embarquez à bord d’un Zodiac! Les capitaines à bord de ces embarcations sont tous des naturalistes certifiés, ils connaissent tous les secrets de la vie marine du Saint-Laurent et partagent leur passion avec les passagers.

Les amateurs de sensations fortes, quant à eux, seront servis à bord d’une expédition en hydravion! Croisières AML offre un survol mémorable avec Aviation du Fjord. Vous aurez alors un point de vue exceptionnel du Fjord du Saguenay. Vous partirez du lac Long, près de Tadoussac et vous volerez à une altitude de 600 mètres.

Les différents visages du Saint-Laurent

Plus qu’un paysage, le Saint-Laurent est également un moteur économique important au Canada. Saviez-vous que 90 % des marchandises dans le monde sont transportés par navire? La majorité des objets que nous utilisons sont transportés quotidiennement sur le fleuve Saint-Laurent, que ce soit nos meubles, vêtements ou appareils électroniques. Toujours en action, le réseau portuaire québécois comprend 20 ports et transporte tous les ans environ 110 millions de tonnes de marchandises, autant de la nourriture que des minéraux. Le fleuve est source d'emplois et de produits essentiels à la consommation.

Somme toute, que ce soit pour prendre des vacances, pour faire l’observation de sa faune marine ou pour y travailler, le Saint-Laurent fait partie du quotidien des Québécois. De Montréal à Saguenay, le fleuve Saint-Laurent propose, sous ses différentes formes, un point de vue de choix, peu importe l’endroit où il est observé. Le fleuve Saint-Laurent demeure l’un des lieux les plus marquants de l'histoire du Québec.

Vous avez aimé l’article?

Pour ne pas en manquer un, abonnez-vous à notre infolettre.